Alors, Parlons-en…

Ghum – Dardjeeling – Inde

by | Fév 11, 2016 | Asie, Inde | 0 comments

Sur les Hauts Plateaux du Sikkim…

Monastère de Ghum-Kurseong

Dans le Bengale Occidentale.

On s’approche tranquillement de notre but et continuons notre périple et nous arrivons sur les hauts plateaux du Sikkim. Ghum et Dardjeeling sont la porte d’entrée de ce royaume. Nous sommes dans l’Inde profonde dans le Bengale occidental. C’est le départ des treks himalayens, il n’y a qu’à voir l’alignement des jeeps au départ de Ghum (Ghoom) pour se rendre compte que c’est un vrai business, et que l’on approche de l’Himalaya. Nous faisons quelques emplettes pour continuer notre route et emmagasinons des Naans pour les futurs petits creux.

Ici c’est la haute montagne

Ces villes de haute montagne prises en tenaille entre le Népal, le Tibet et le Bhoutan nous amènent à découvrir d’autres aspect de l’Inde : un décor à couper le souffle, la température change et elle est beaucoup plus supportable, très peu de touristes, les champs de thé à perte de vue et des dénivelés de folie. La population est très métissée et les influences népalaises, tibétaines et chinoises se retrouvent sur les visages. Ici, on vit à la dure c’est l’esprit montagnard et l’entraide qui prime.

Le train le plus haut du monde

Cette ligne de chemin de fer au départ de Darjeeling, avec des arrêts à Ghum et Kurseong que l’on appelle le Toy train, est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. C’est tout simplement hallucinant à cette altitude. C’est un bon moyen pour parcourir le paysage sans trop d’effort.

Ligne du chemin de fer du Toy Train
Chien en travers de la voie du Toy Train

Le plus court chemin d’une personne à une autre… C’est la gentillesse

Il y a des endroits où tu te sens chez toi. L’accueil des habitants est un ravissement pour les voyageurs, même s’ils ne parlent pas tous anglais, la compréhension se fait sans effort.

Le Sikkim un monastère à lui tout seul

Nous venions de comprendre que le Sikkim tout entier était un grand monastère, et que tous ses habitants étaient inspirés par le même esprit de bonté qu’ils portent ou non des habits de bonzes.

Toit d'un monastère au Sikkim
Toit d’une maison à Ghum

 Gorkaland

Ne cherche pas cet état sur la carte de l’Inde, tu ne le trouveras pas. C’est le nom d’un état fédéré revendiqué depuis longtemps par les habitants des montagnes de l’Himalaya, la communauté gorkha, au nord du Bengale Occidental. Quelques kilomètres sur la route escarpée à flanc de montagne qui mène à la ville de Darjeeling suffisent pour mettre en condition le profane. Dans chaque petit village, des groupes agitent le drapeau du Front de Libération National du Gorkhaland. Les inscriptions et panneaux du type « Nous nous battrons pour l’Inde, mais mourrons pour le Gorkhaland » sont partout. Même sur les monastères, on peut voir les revendications pour ce nouveau pays.

Le mystère des monastères

Quand on entre dans ce genre de lieu, ce n’est pas forcément par croyance, mais on a l’impression d’entrer dans un nouveau monde, calme et apaisé. Puis d’en ressortir plus humble, et d’avoir un regard tout autre sur le monde qui nous entoure.

Ce nouveau regard

Ce nouveau regard nous enchante et nous permet d’apprécier le moment présent. Il nous permet aussi d’avoir une vision différente du monde. Le futile et l’inutile n’ont plus sa place. L’essentiel te saute aux yeux, il prend forme, te fais réfléchir, t’amène à l’humilité et à la vérité.

Moulins à prières
Jo fait tourner les moulins à prières-Dardjeeling

Le don de vérité est un don qui surpasse tous les autres. 

Notre Favicon de TooT o Boo pour la page de Jo

Pour nous connaître un peu plus...

Tu veux t'abonner à ce blog ?

Saisis ton adresse e-mail pour recevoir une notification de chaque nouvel article.

Rejoignez les 8 autres abonnés

Notre grand projet dans

Day(s)

:

Hour(s)

:

Minute(s)

:

Second(s)

Nos derniers articles

n'hésite pas à t'abonner

A DECOUVRIR

accumsan dapibus sit ut Aliquam tempus nec