L’espace Média

Un sujet qui peut paraître rébarbatif mais indispensable si tu veux graver les moments vécus et les rencontres inoubliables lors de tes voyages. Je ne connais personne aujourd’hui qui ne prenne pas de photos, même avec un simple Smartphone. Tu peux très bien voyager léger en équipement photographique tant en poids / encombrement, qu’en budget. Mais il faut savoir que tu ne seras pas à l’abri de sérieuses désillusions si tu ne prends pas quelques précautions. Ces quelques précautions induiront forcément du matériel supplémentaire.

Du matos… mais pourquoi faire ?

Avant tout, il faut te poser quelques questions avant d’investir dans du matériel et avant de faire ton sac pour matériel photo.

  1. Combien de temps pars-tu ? (Trois jours, trois semaines, trois mois, ou plus)
  2. Que souhaites-tu faire de ces médias ? (personnel, chaine U-Tube ou Vimeo, Blog, site internet, etc)
  3. Quel type de photo comptes-tu faire ? (souvenir, un brin artistique avec ta touche perso)
  4. Quel est ton budget ?

A partir de tes réponses, l’horizon va s’éclaircir et tu t’apercevras qu’un APN (Appareil Photo Numérique) sera la solution, car le Smartphone c’est très bien pour les réseaux sociaux, mais tu seras vite confronté au fait que tu voudras faire les photos que tu souhaites et non pas la photo décider par le Smartphone. Tu voudras tes propres réglages, ne serais-ce que pour décider de la profondeur de champs, de la vitesse ou peut être changer d’objectif. En ayant des cartes mémoires à ta disposition, tu augmenteras considérablement la capacité d’enregistrement.

Petit conseil : ne prends pas des cartes mémoires de trop grande capacité en voulant mettre toutes tes photos sur une seule carte. En cas de perte, vol ou casse tu perdrais toutes tes photos chéries. Alors prends en plusieurs, si tu en perd une, il te resteras quand même quelques choses.

Donc, qui dit APN dit cartes mémoires, batteries et chargeurs. Ensuite ce sera un ou deux objectifs au moins si tu veux être polyvalent et flexible avec un grand angle et un zoom. Ensuite, tu passeras aux filtres d’objectifs et bien sur au trépied si tu veux faire des poses longues. Comme tu peux le voir le matériel peut très vite s’accumuler et je ne te parle ici que du minimum. Il est très frustrant de vouloir faire une photo de nuit alors que le trépied est resté à l’hôtel ou chez soi. Ou de se dire « tiens si j’avais eu cet objectif j’aurais pu faire mieux, mais je ne l’ai pas avec moi ». Comme tu peux le voir il est difficile de prévoir ce que tu vas photographier en voyage. Je ne parle pas de la rando d’une journée où tu peux alléger considérablement ton sac photo, je parle d’un voyage de plusieurs jours ou de plusieurs semaines. Et s’il reste chez toi… je ne vois pas pourquoi tu l’as acheté. Bien évidemment je passe sur le petit chiffon pour nettoyer la lentille de ton objectif, et tous autres petits accessoires annexes. Un flash externe, mais ça, ce n’est pas une obligation. Les flashs intégrés des appareils photo sont beaucoup moins performants.

Petit conseil : n’hésite pas à visser un filtre neutre sur l’objectif pour le protéger des rayures. Ne choisis pas un filtre bas de gamme si tu ne veux pas que tes photos soient floues.

Petit conseil : Si tu achètes un APN regarde si c’est un appareil dit “tropicalisé”c’est à dire résistant a l’humidité et aux moisissures. Il existe aussi des housses silicone type easy-cover contre les projections d’eau et de poussière. Il y a aussi la housse anti pluie pour pouvoir faire des photos sous la pluie ou dans les endroits très humides.

Mais ce n’est pas fini…

Si tu comptes faire de la vidéo…et que tu souhaites faire de l’image, il faudra encore ajouter du matériel. Si tu as fais le choix d’un APN qui embarque aussi de la vidéo, il te faudra aussi penser à quelques cartes mémoires et batteries en plus. Tout naturellement tu passeras à la caméra embarquée type GoPro, Ricoh ou encore Toshiba bien plus pratique à utiliser que ton APN et en plus cela te fera deux angles de vues différents. Toujours avec son lot de batteries, chargeur et cartes mémoires. Quand tu auras fait quelques rushs, tu t’apercevras assez vite que tu auras besoin d’un stabilisateur même si tu travailles sur un logiciel de montage digne de ce nom pour restabiliser tes images en post-production. Et donc toujours des batteries supplémentaires, et chargeur. Tu auras besoin d’un autre trépied genre gorillapod plus petit celui-là que pour ton appareil photo. Bien sûr quand tu auras fait l’acquisition de ta caméra embarquée, tu n’auras qu’une envie, c’est d’aller voir ce qui se passe dans le grand bleu et donc il faudra penser à un caisson étanche. Tout ce qui est dit ici, tu le retrouveras dans le matériel de tous les blogueurs de voyage. C’est désormais un minimum pour proposer des images de qualité.

Redondance

Petit conseil : Il faut savoir qu’il faudra penser aussi à la casse, ça peut arriver et cela t’arrivera. Imagine-toi casser un caisson étanche avant une plongée au Bahamas, ou que sais-je encore… adieu le souvenir des tortues marines et des requins citrons. Je ne te le souhaite pas bien sûr, mais celui à qui ce n’est jamais arriver de perdre, de casser ou d’oublier me jette la première pierre.  

Mais je range tout ça où ?

Dans un premier temps, je range les chargeurs dans une pochette carrée basique bien agencée avec des velcros pour les câbles (j’ai horreur quand tout est emmêlé). Dans cette pochette, je met aussi un chargeur nomade pour avoir de l’énergie pour les téléphones. Ensuite j’y mets aussi une multiprise compact pour pouvoir brancher plusieurs chargeurs en même temps, et une prise adaptateur internationale voire deux. Attention, c’est là où il ne faut pas être bordélique, cette pochette est dédiée exclusivement au chargement des appareils média et rien d’autre : quand je pars de chez moi je sais que chaque appareil a son chargeur qui lui correspond pour être sûr de ne pas en oublier. Cette pochette est dans le sac de voyage qui ira en soute (Sauf le chargeur nomade que je garde à disposition)

Ne t’inquiète pas… regarde

Pour nous, au niveau photographique, nous emmenons un matériel conséquent sans que l’on soit chargé comme des mules. J’emporte deux sacs. Un sac besace où je mets l’indispensable pour mes sorties (je refais l’approvisionnement en fin de journée) et un autre sac 25 L dans lequel tout doit tenir. Le plus petit des deux sacs sera vide et dans le sac de voyage en soute. L’autre qui contient tout le matériel reste avec moi en cabine. Je ne m’en sépare jamais. Il ne va pas dans un coffre de taxi, ni dans le compartiment bagage d’un bus et encore moins en soute de l’avion. Voici quelques astuces pour les sacs photos dont je me sers : je ne prends pas de sac photo vendu pour cet effet et cela pour plusieurs raisons. La première trop “marqué matériel photo”, trop évident et peut faire des envieux. Ensuite, je ne les trouve pas pratiques. Une fois que tu as remplis les compartiments de mousses réglables et les poches intérieures et que tu as mis ton trépied à l’extérieur, aucune possibilité de rajouter quoi que ce soit (sandwich, bouteille d’eau ou gourde, softshell imperméable ou poncho qui peut servir de protection anti pluie, mini trousse de secours etc). Je suis équipé de sacs militaires méga résistant, déperlant auxquels j’ajoute un insert-photo de la taille de l’intérieur du sac. Ton matériel est bien calé. Tous les sacs militaires dignes de ce nom sont équipés du système « molle » sur lesquels tu peux ajouter autant de poches annexes que tu souhaites. Une autre raison importante pour moi qui suis souvent en vadrouille en forêt pour la photo animalière, est que les sacs photos vendus dans le commerce sont ultra visibles. On ne peux pas dire qu’ils soient « camouflage » avec le jaune criard ou le bleu pétard. Ce ne sont pas des couleurs que tu trouve en forêt (à part les oiseaux exotiques). J’ai souligné l’état d’esprit du photographe dans un article précédent restons invisibles, discrets, pas intrusif, cela vaut aussi bien en ville, mais encore plus dans la verte.

Notre univers média se résume en cette seule photo… la navette en moins.

Tout ce qui doit être dans notre sac photo

On arrive au nœud du problème, emmener ton matériel dans un sac qui contient tout ton matériel Multi-media dans un sac confortable qui passe en bagage cabine en ayant toujours une solution pour le matériel futur. Car, si tu dois changer de sac à chaque fois que tu as un nouvel objectif ou un nouveau boitier ou une nouvelle caméra tu n’est pas sorti de l’auberge. Voici la liste de ce que nous emportons à chaque départ pour ne pas être pris de court et en tenant compte de tout ce dont on a parlé plus haut.

 

Matériels Photos

Boitier Nikon D 300s / Obj. 18-55 Tropicalisé avec sa housse easy cover, qui embarque la vidéo, équipé de sa poignée grip pour batterie supplémentaire et du filtre neutre sur objectif.

Boitier Nikon D 50 / Obj. 55-200 mm Que notre fils utilise pour se faire la main et si jamais le D300s nous lâche. Avec filtre neutre. (Redondance)

Objectif 18-200 mm + filtre protecteur chromatiquement neutre.

Objectif Macro 105 mm Pour la macro comme son nom l’indique mais aussi pour les portraits toujours avec filtre neutre.

Filtres Photos polarisants pour accentuer les détails et faire des poses longues.

Flash Macro Annulaire

 

Matériels Vidéos

 Camera GoPro Hero 4 Black et Hero 4 Silver Avec écran de contrôle intégré + 2 caissons étanches.

 

 

 

 

Stabilisateur Feyu WG Wearable Gimbal 3 axes fixables avec télécommande bluetooth.

 

Perches & Trépieds

Perche télescopique / 110 cm inoxydable utile pour les plongées. Peut servir comme monopod plantée dans la neige ou le sable.

Trépied Photo / Ultra léger avec rotule pour plus de maniabilité/poses longues.

Trépied Gorillapod Joby 30cm / Pour plan fixe et pour avoir deux angles différents. Peut maintenir les APN et les caméras.

 

Drones

Drone Dji Mavic 2 Pro / Pour les voyages en avion pour plus de facilité de transport qui se cale dans le sac à dos.

Drone Dji Phantom 4 Pro / Pour les trajets voiture / Train.

Filtres / Pour drone Neutral Density ND 4, ND 8, ND 16.

 

Multi-Média

I Phone 8 et 5s

Mac Book Pro 15 pouces / Pour pouvoir travailler sur le blog.

Disc dur externe / Pour décharger les photos en fin de journée pour être sûr de ne pas perdre photos et vidéos de la journée.

 

Matériels annexes

Housse anti-pluie, pince Multi tool, mini lampe torche longue portée, mousquetons, cordelette, rilsans, etc.

Trousse à pharmacie – Accrochée aux deux sacs (Voir article sur l’équipement à emporter)

 

Sacs à dos

Sac à dos Bulldog Tactical Gear / Insert à l’intérieur, dimensions pour le passage en cabine avec tout le matériel. Une fois arrivé sur place je remet les poches annexes. Et cerise sur le MacDo il y a une source de 3 litres. Passage “Molle” sur tout le sac tu y accroches ce que tu veux. Tout ce que tu viens de voir défilé est dans ce sac. Pour le Phantom 4 je dois admettre que j’enlève le Boitier D 50 et un objectif.

Sac à dos type banane

Sac banane qui sera vide et ira en soute que tu utiliseras soit en bandoulière pour les ballades tranquilles, soit en sac à dos puisque j’y ajoute les bretelles prévues à cet effet. J’y mets 1 boitier, 2 objectifs, tout ce qui concerne la vidéo, le trépied photo à l’extérieur tenu par les sangles de compression, la perche télescopique, les batteries, les cartes mémoires, les filtres, les caissons. Toujours dans le même esprit, tu accroches les poches que tu veux à l’extérieur, même une longue poche pour gourde. Ce sac est une tuerie.

Soit tu es une mule ou un mulet lors de tes sorties photos, soit tu es adepte de la MUL (Marche Ultra Légère)

eget pulvinar eleifend ipsum efficitur. sed dictum sit mi, felis accumsan