Vers Beja et Evora.

L’Algarve est derrière nous

Après avoir traversé tout le sud du Portugal de Tavira à Sagres sans encombre, nous remontons tranquillement vers le nord en empruntant la région de l’Alentejo. Le plus vaste du Portugal c’est le territoire idéal pour ceux qui veulent passer des vacances au calme loin du tourisme de masse. Nous passons par Odémira pour faire quelques emplettes, nous prenons la direction de Sines, principale ville portuaire du Portugal. Nous n’y avons pas trouvé un grand intérêt à part que c’est la ville de naissance de Vasco de Gama. Objectif : Beja et Evora pour de nouvelles découvertes.

Odémira

Commune étonnante Odémira, puisque c’est la municipalité portugaise ayant la plus grande superficie. Ensuite elle reçoit une communauté importante de hippies allemand et hollandais. Et cerise sur le Mac Do en plus elle consacre une partie de son budget pour financer des projets proposés par les habitants. Ensuite, ils seront validés ou pas, par le conseil municipal. En tous cas nous nous sommes arrêtés rien que pour cette sculpture que l’on a trouvé magnifique.

Plein Est

Notre but est d’aller plein Est vers Beja, mais la nuit approche… il faut nous trouver un endroit où se poser. Dans cette grande région rurale aucune difficulté pour trouver un endroit tranquille. Toujours en présence de notre fourgon, nous prenons un petit chemin à travers la campagne. Nous atterrissons dans un endroit désert, majestueux, entouré de nids de cigognes. Nous nous endormons au son des claquements de becs …

Séquence émotion

 Au petit matin, petit déj en compagnie de nos copines les cigognes qui nous offre un spectacle grandiose. Ces instants magiques qui peuvent paraître futile ou inutile pour certains, sont pour nous un ravissement. Bon, c’est vrai, il ne nous en faut pas beaucoup pour rester pantois devant la nature, mais ce sont ces moments quelconques que nous apprécions.  

L’univers aime les oiseaux et inventa les arbres, l’homme aime les oiseaux et inventa les cages.

 


Beja

A voir et à faire

  • Le château de Beja
  • Le couvent de Notre Dame de la Conception
  • Santo Amoro
  • Se perdre dans les rues à la nuit tombée

Beja la chaude

Après plusieurs kilomètres, nous atteignons notre but et faisons une halte dans cette jolie petite ville typique où l’on retrouve bien l’atmosphère du Portugal. Située à l’intérieur du pays, très tôt le matin la chaleur nous assaille, nous saurons par la suite que cette région est la plus chaude du Portugal. L’été les 40 ° sont allégrement dépassés. Les ruelles principales toutes pavées sont équipées de grandes voiles pour protéger du soleil. L’air sec et brulant qui y règne est une aubaine pour les cafetiers et autre marchands de glaces.   

Dans les rues

Il est bon de déambuler dans les rues de Beja, même si on y fait vite le tour. Tu pourras faire la visite de quelques monuments comme le château de Beja et sa cathédrale, le couvent notre dame de la Conception et Santo Amaro. Petite cité bien agréable où sa population fût décimée après avoir été envahie par les Wisigoths puis par les armées Omeyades plusieurs fois. Ajoute à cela de nombreuses rébellions, tu comprendras vite qu’il ne resta plus personne. Et c’est bien après qu’elle retrouva son statut de cité et que nous avons trouvé quelques personnes pour nous accueillir.

Evora

Situé dans l’Alentejo central et classée au patrimoine mondial de l’humanité, Evora est aussi appelée «la ville musée» en raison de sa richesse historique. Une ville à taille humaine que tu peux visiter à pied pour te perdre dans les rues bordées de maisons aux façades blanchies par le soleil.

A voir et à faire

  • Le temple Romain
  • Se perdre dans les ruelles
  • Igreja de Sao Francisco et La capella dos ossos
  • Siroter un verre sur la Praça do Giraldo
  • Cathédrale Sé de Evora

Un peu de fraîcheur

A peine arrivés, nous nous empressons de trouver à l’entrée de la ville un emplacement dans un camping avec piscine tellement la chaleur y est insoutenable. Après un bain prolongé pour y faire redescendre la température corporelle, nous profitons de la nuit tombée et des quelques degrés de moins que nous procure la fraicheur de la soirée pour saisir l’ambiance du centre ville d’Evora. Jeune par sa population la ville foisonne de bars étudiants, les habitants flânent, dégustent une glace ou profitent de manger en terrasse. L’ambiance est festive et chaque coin de rue apporte son lot de spectacle en tout genre en passant du concert de rock, aux complaintes du fado.

Evora en plein jour

Le temple de Diane

Impossible de louper le temple romain ou le temple de diane situé dans le centre historique d’Evora. Classé au patrimoine historique de l’Unesco, c’est le monument typique de la ville qui symbolise la présence des romains au Portugal.

Praça do Giraldo

Toujours très animés la place Do Giraldo est le centre même de la ville. De nombreuses boutiques en tout genre, bistrots et restos sous les arcades te permettront de rester à l’ombre. Si on peut te donner un petit conseil les restaurants sont plus typiques dans les ruelles adjacentes.

Sé de Evora

 C’est la Cathédrale Basilique Notre Dame-de-l’Assomption d’Evora, ou encore pour les aficionados : Basilica Sé Catedral de Nossa Senhora da Assunçao. C’est pour cela que tout le monde dit Sé d’Evora. Car si tu demandes où elle se trouve en donnant le nom complet, soit tu auras grillé au soleil, soit ton interlocuteur sera déjà parti avant même d’avoir fini la fin de la phrase. En tous cas c’est la cathédrale la plus monumentale du Portugal. Donc si tu es un féru d’histoire, de monuments tu auras tout le plaisir d’apprécier aussi bien l’intérieur que l’extérieur.

Capella Dos Ossos

  Capella Dos Ossos ou la Chapelle des os est le monument le plus connu et le plus visité d’Evora. Elle aussi, inscrite sur la liste du patrimoine mondiale de L’Unesco, ce Lieu macabre, étrange et insolite est la visite qu’il ne faut pas louper. Il renferme les ossements (crâne, tibias) de plus de 5000 personnes, provenant des cimetières de la ville. L’inscription sur le fronton à l’entrée de la crypte «NOS OSSOS QUE AQUI ESTAMOS PELOS VOSSOS ESPERAMOS» est des plus audacieuse. Elle nous permet de remettre en perspective le caractère transitoire et éphémère de la vie. En traduction à cette épitaphe «Nos os ici présent, attendons que les vôtres nous rejoignent», nous permet d’avoir un certain recul et une certaine humilité, le jour au nous transiterons vers l’au delà.

Pour l’instant, nous somme encore vivant

 Après cette visite morbide, nous partons nous rassasier dans un restaurant typique déguster un porc au Palourdes, et une morue-patate. On avance, on reprend la route pour continuer notre Road Trip Portugais.

La vie ne nous enseigne peut être pas grand chose, mais elle nous apprend ceci : on ne peut pas faire marche arrière. 

Notre Favicon de TooT o Boo pour la page de Jo

Hey !!! Viens voir la vidéo, tu verras on t’a pas menti…