La sécurité de la conscience, donne la sécurité sur le reste.

Étant infirmière, cet article me revient de droit et je me dois de faire en sorte que nous soyons en confiance au moment du départ. Il y a tellement d’aléas et de surprise quand on a tout prévu que j’essaye de ne pas laisser place au hasard ou à la chance; surtout concernant la santé. Avant de partir en vacances à l’étranger, prends certaines précautions pour être assuré si tu tombe malade. Les règles dépendent du lieu de séjour. En Europe, tu peux utiliser la carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Hors Europe, les soins sont pris en charge sous certaines conditions.

Tu pars en vacances en Europe

Dans un pays de l’Union européenne/Espace économique européen (UE/EEE) ou en Suisse ?
Avant ton départ, procure-toi la carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Elle te permettra d’attester de tes droits à l’assurance maladie et de bénéficier d’une prise en charge sur place de tes soins médicaux, selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour. Au moins 15 jours avant ton départ, demande ta carte européenne d’assurance maladie (CEAM) à ta caisse d’Assurance Maladie.
La CEAM est individuelle et nominative. Chaque membre de ta famille doit avoir la sienne, y compris les enfants de moins de 16 ans. Aucun document n’est à fournir lors de la demande.
Les cartes délivrées sont valables 2 ans maximum. La durée de validité de ta CEAM ne pourra toutefois pas excéder la durée de tes droits à l’assurance maladie.

En pratique, tu peux demander ta CEAM : par internet : connecte-toi sur ton compte ameli / rubrique « Mes démarches »,

En cas de soins médicaux pendant ton séjour

Pour attester de tes droits à l’assurance maladie, présente ta CEAM ou ton certificat provisoire de remplacement. Tu bénéficieras de la prise en charge de tes soins médicaux selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour :

  • soit tu n’as pas à faire l’avance des frais médicaux
  • soit tu dois  faire l’avance des frais médicaux et tu te fais rembourser sur place par l’organisme de sécurité sociale de ton lieu de séjour.

Tu as réglé des frais médicaux sur place ?

Tu as eu besoin de soins médicaux pendant ton séjour et tu as dû les régler sur place car tu n’as pas ta CEAM, ou tu as fait l’avance des frais médicaux et tu n’as pas demandé leur remboursement sur place, ou tu as fait appel à la médecine privée ?
Pour chacune de ces situations, tu pourras éventuellement être remboursé à ton retour en France.
Pense à conserver les factures acquittées et les justificatifs de paiement et adresse-les, accompagnés du formulaire S3125 « Soins reçus à l’étranger » (disponible ci-dessous en téléchargement), à ta caisse d’Assurance Maladie.
Tu seras remboursé sur la base des tarifs en vigueur de l’État de séjour et dans la limite des dépenses engagées
À noter que tu peux choisir d’être remboursé selon la législation française en le signalant sur le formulaire S3125.

Tu pars en vacances en dehors de l’Europe

Lorsque tu pars en vacances à l’étranger, dans un pays hors Union européenne / Espace économique européen (UE/EEE) et Suisse, seuls les soins médicaux urgents et imprévus pourront, éventuellement, être pris en charge par ta caisse d’Assurance Maladie à ton retour en France.

En cas de soins médicaux pendant ton séjour, tu devras régler tes frais médicaux sur place. Pense à conserver les prescriptions, les factures acquittées et les justificatifs de paiement.
A  ton retour en France, adresses-les à ta caisse d’Assurance Maladie, accompagnés du formulaire S3125 « Soins reçus à l’étranger » (disponible ci-dessous en téléchargement).
Au vu des justificatifs, le médecin conseil du service médical de ta caisse d’Assurance Maladie appréciera si tu es ou non dans une situation d’urgence et, selon le cas, accordera ou non le remboursement de tes soins.
À noter : il s’agit d’une possibilité, pas d’une obligation.

En cas d’accord, les soins sont remboursés sur la base et dans la limite des tarifs forfaitaires français en vigueur (et non pas sur la base de tes dépenses réelles).
En cas de refus : aucune contestation n’est possible.

Assurance complémentaire inclue avec ta carte bleue

Une assurance assistance médicale est la plupart du temps incluse dans ton contrat de carte bleue international (pour les séjours de 90 jours maximum), sachant qu’il faut que tu es payé tes billets voyages avec.

Sont couverts par cette assurance le titulaire de la carte, son conjoint (non-séparé, ni divorcé) ou concubin notoire, leurs enfants et petits-enfants (de moins de 25 ans et à charge fiscalement) et les ascendants fiscalement à charge.

As-tu besoin d’une assurance voyage?

“Oh!!! Il nous arriveras rien, on part pas longtemps, on ai en bonne santé…etc” Voilà ce que tu as tendance à penser. Mais je te dit : une assurance voyage est indispensable si tu voyages à l’étranger… Si tu es dans un pays comme les USA, les frais médicaux peuvent très vite te ruiner…

Il y a une multitude d’assurances voyages avec des franchises, des clauses, des garanties différentes. Prend le temps de voir celle qui correspond le plus à tes besoins.

Assurance responsabilité civile

En cas de dommages corporels et matériels à un tiers + Assistance juridique.

Vraiment important si tu voyages dans des pays où les frais médicaux sont importants. Imagine : tu loue une voiture et tu provoques un accident blessant un tiers. Sans cette assurance à responsabilité civile, cet accident peut te coûter très, très  cher….

     Quoiqu’il en soit, il est vivement recommandé de souscrire un bon contrat d’assistance et d’assurance voyage qui te permet, dans tous les pays, de demander si nécessaire ton rapatriement médical en cas d’accident ou de maladie.