Alors, Parlons-en…

Au-delà du Bosphore

par | Juil 10, 2021 | Non classé, Turquie | 6 commentaires

Notre envie d’aller plus loin…

Après Edirne et Istanbul, notre but est d’aller encore plus loin. Aller au-delà du Bosphore sera notre envie absolue pour être encore plus en connaissance avec ce pays immense qu’est la Turquie. Nous n’oublions pas les rencontres et les découvertes passées suscitées par ce périple mais l’horizon est notre avenir, nous en voulons encore plus.

Au-delà du Bosphore

La traversée de la mer de Marmara est une formalité. Nous préférons cet itinéraire plutôt que de s’engouffrer dans Istanbul avec sa cohorte d’embouteillages inextricables. Nous mettons TooT o Boo dans le ferry et après deux heures de navigation nous arrivons à Bursa, en fin de journée.

Bursa

Ville située entre le bord de mer de Marmara et les contreforts du mont Uludag (2500 m), Bursa où « Bursa la verte » en raison de ses nombreux parcs boisés reste une ville moderne à cause des reconstructions successives liées aux multiples tremblements de terre. L’atout majeur de Bursa est ses nombreuses mosquées, dont une en particulier qui est la grande mosquée de Bursa ou Ulu Camii.

Ulu Camii

S’il y en a une à voir c’est celle ci. Ulu Camii est une tuerie visuelle. Dès l’entrée un sardivan s’impose à toi afin que les fidèles réalisent leurs ablutions.L’écoulement de l’eau de ce sardivan amène déjà à la sérénité et t’emporte dans un autre monde. Ton regard scrute les moindres détails de ses calligraphies hors normes rédigées par les plus grands calligraphes Ottoman de l’époque. Ulu Camii est considérée comme l’un des plus grands exemples calligraphiques arabes dans le monde. Effet « Wouah !!! » garanti.

Changement de décor

La route nous emmène au gré des virages, on range les cartes et les téléphones de peur de se spoiler l’esprit, on file découvrir un endroit qui semblerait magique. Nous arrivons dans une pinède et aux détours des arbres nous apercevons le lac Salda Gôlû.

Le lac Salda Gölü

Il se situe dans la région des lacs dans la province de Burdur dans le district de Yeşilova. D’une profondeur de plus de 180 m, il est le deuxième lac le plus profond de la Turquie. Considéré comme le plus propre et le plus limpide des lacs de ce pays, il détient des eaux riches en magnésium, soude et argile. La blancheur de ses rivages granuleux et ses eaux turquoise en font un site incroyable. Nous y avons passé plusieurs jours en bivouac et avons apprécié la beauté de l’endroit. Pour en avoir un petit aperçu tu dois regarder la vidéo en bas de l’article car les mots sont insuffisants pour décrire cette beauté naturelle. Comme on dit souvent une image vaut mille mots.

Grotte de Kaklik

Au détour d’une averse, nous nous apprêtons à visiter un lieu perdu et peu connu qui sont les grottes de Kaklik. Très souvent les touristes de passage pour Pamukkale délaissent les grottes de Kaklik. Les formations minérales de Pamukkale sont un haut lieu touristique des sources d’eau chaude. Il est vrai que la blancheur de la « forteresse de coton », c’est eaux transparentes avec l’éclat du soleil, n’a pas d’équivalent. Mais les grottes de Kaklik sont tout aussi impressionnantes à part qu’elles sont comme son nom l’indique sous terre. Ce phénomène minéral est du aux fortes concentrations de sels minéraux et au souffre contenu dans l’eau. La visite de la grotte se fait soit pieds nus ou en sandales. Les passages aménagés pour la visite sont continuellement sous les eaux.

Lieu de plénitude

Il faut parfois savoir se retirer du monde pendant un certain temps afin de vivre pleinement sa plénitude personnelle. Les grottes de Kaklik te transporteront dans des rêves inédits. Tu es au centre de la terre, à la naissance de quelque chose. Laisse divaguer ton esprit, tu es spectateur du préambule. Une fois à l’intérieur de la grotte tu pourras retrouver ton propre intérieur. Je ne sais pas si mes mots incarnent bien la saveur du paysage, ils n’ont pas la fraicheur et le son des cascades, ils n’ont pas l’odeur du souffre de la grotte, ils n’ont pas non plus l’ondulation de ce blanc immaculé, mais toi seul pourras y retrouver le plaisir de tes sens. En un mot fais un détour et vas-y.

« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. »


Hey !!! Viens voir la vidéo, tu ne seras pas déçu.

 

Pour nous connaître un peu plus...

Tu veux t'abonner à ce blog ?

Saisis ton adresse e-mail pour recevoir une notification de chaque nouvel article.

Notre grand projet a débuté depuis...

n'hésite pas à t'abonner

A DECOUVRIR

6 Commentaires

  1. veronique PIERRE

    Voyager c’est vivre…..

    Réponse
    • TooT o Boo

      ​ »Rester, c’est exister. Voyager, c’est vivre »
      Citation de Gustave Nadaud, poète et chansonnier français

      Réponse
  2. Nadine Guedeney

    très bel article et la qualité des images est toujours au rendez vous.
    C’est un plaisir de vous suivre.
    Bonne route !

    Réponse
    • TooT o Boo

      Merci de ta fidélité … Tous ces encouragements nous encourage à alimenter le blog d’articles…

      Réponse
  3. sabine SIROT

    Trop bien mais trop court quel bonheur de vous suivre
    A très bientôt bisous

    Réponse
    • TooT o Boo

      Merci!!! ça nous fait extrêmement plaisir Encore beaucoup d’escapades à découvrir…Bises

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Le contenu est protégé !