Le Road Trip continu

Encore plus au Nord

Il est temps pour nous de quitter l’effervescence de Lisbonne avec ses rues remuantes, sa circulation assourdissante et son ballet incessant de tramways. Tranquillement nous bordons la côte Atlantique en direction de la région Centre Portugal. Faisant des haltes au hasard de nos envies, nous traversons des villages typiques, mais nous voulions absolument faire un arrêt à Nazaré, pour ensuite remonter encore plus au nord vers Aveiro.

A voir et à faire à Nazaré

  • Les marchés aux poissons sur le bord de mer
  • Le funiculaire pour la ville haute
  • Santuário de Nossa Senhora da Nazaré
  • Point de vue sur la colline O Sitio
  • Gouter les poissons séché de Nazaré

Nazaré

Nazaré, cette petite bourgade authentique située dans la région centre du Portugal n’est pas connue du plus grand nombre, mais a des atouts indéniables. Ce village de pêcheurs aux multiples facettes reste résolument ancré dans la tradition. Une ville basse au niveau de la mer et un vieux village, perché sur son promontoire, Le Sitio à 110 m de hauteur accessible en funiculaire ou par une montée de grandes marches bien aménagées.

En bord de mer

Avant de prendre de la hauteur, regardons ce qui se passe au niveau de la mer. Il est bon de déambuler sur cette esplanade, où tu trouveras bars, restos, magasins. C’est ici que la vie bat son plein et que l’ambiance des villes côtières prend tout son sens. Une chose qu’il ne faut pas louper, c’est d’aller voir ces barques colorées qui servaient jadis à la pêche, et ces séchoirs à poissons alignès sur le sable.

Que du naturel

N’oublie pas non plus d’aller voir ces vielles dames qui se feront un plaisir de te faire gouter leurs poissons séchés. C’est un vrai régal, péché de façon artisanale, le poisson est salé en abondance et ensuite séché au soleil. Ce processus permet une conservation plus longue, de garder un bon taux de protéines, d’y trouver une saveur incroyable et d’y retrouver le véritable goût du poisson. Typiquement tourné vers la mer, Nazaré est un village de pêcheurs qui vaut le détour.

Tout en haut

Le Sitio

Une fois que tu auras pris le funiculaire ou monté les marches, tu arriveras sur le quartier haut : Le Sitio, village représentant l’âme de Nazaré. C’est un changement radical en comparaison de ce qui se passe 110 m plus bas. Une grande place centrale où se concentrent magasins, restaurants et autres échoppes de souvenirs.

Nossa Senhora da Nazaré

Une pierre, deux coups

A voir aussi, deux monuments religieux sur cette place. Le premier, la chapelle de Nossa Senhora da Nazaré, bâtiment imposant glorifié grâce à l’apparition de Marie (mère de Jésus de Nazareth), suivie en plus d’un miracle qui se serait produit à Nazaré.

Ermida Da Mémoria

Le deuxième, la petite chapelle Ermida Da Mémoria construite pour honorer l’apparition et le miracle de Marie qui sauva la vie du seigneur Dom Fuas Roupinho.

Tradition et folklore

C’est au vieux village que tu pourras trouver les célèbres femmes au sept jupons vendant leurs bricoles, cacahuètes et autres babioles. Ces femmes sont un spectacle à elles toutes seules. Riches ou miséreuses, que ce soit pour les réceptions ou les parades, que ce soit pour les activités ou le labeur, l’habit de la femme de Nazaré est toujours abondamment utilisé dans la vie de tous les jours empreinte de tradition, de mythes et de folklores.

Frou Frou bigarrés

Les sept jupes superposées font partie de la tradition dans cet environnement intimement lié à la mer. Il est dit que cela représente les sept jours de la semaine, les sept vertus, que cela a une correspondance avec les sept couleurs de l’arc-en-ciel et aussi un lien avec la septième vague.

L’histoire va encore plus loin

Les Nazaréennes avaient pour habitude d’attendre sur la plage leurs hommes et leurs enfants au retour de la pêche. Assises sur le sable, les pieds dans l’eaaaauuu, le monde était trop beaaauuu… Non, je déconne, ça c’est Rock Voisine. Elles étaient juste assises sur le sable à veiller durant des heures. Elles utilisaient les divers jupons du haut pour se protéger des embruns au niveau de la tête et des épaules, les autres servaient à couvrir leurs jambes. Les anciens racontent que les vieilles femmes utilisaient les sept jupons pour aider à compter les vagues, car comme chacun sait, c’est la septième vague qui est plus grosse que toutes les autres. Par contre l’histoire ne dit pas si elle portait une culotte.

Puisqu’on parle de vague

Une vague XXL

Tu entendras souvent dire que « Nazaré c’est la Mecque des surfeurs ». Bon, pour moi, tous les musulmans peuvent se rendre à la Mecque, il suffit de savoir dans quel sens on tourne. Mais, tous les surfeurs ne peuvent pas se rendre à Nazaré, même si tu sais glisser et tenir sur une planche.

C’est bon la peur…

Comment imaginer la vague suprême ??? Pourquoi cette poignée d’hommes sur terre vont défier un monstre aussi énorme, même si tous, après avoir été cherché leur dose d’adrénaline, avouent avoir eu la peur de leur vie. Essayons de contextualiser les choses, car là… On dépasse l’entendement.

Échelle de valeur

  • Golf de Gascogne, France. J’ai été marin sur un porte avion, lors d’une tempête les vagues passaient par dessus le pont d’envol. Entre le tirant d’eau et le pont d’envol il y a une hauteur de 15 m. Hauteur de vague 10 à 12 mètres.
  • Belharra aux pays Basque (France), le record de la vague jamais surfé par une femme. Hauteur de vague 15 mètres.
  • O. Atlantique, Des ouvriers de plate forme pétrolière connaissent une à deux fois dans leurs vies des tempêtes avec des vagues scélérates. Hauteur de vague 18 à 20 mètres.
  • Cortès Bank aux U. S. A, au large des côtes californiennes un spot particulier où une vague a été surfée. Hauteur de vague 23 mètres.
  • Hawaii U. S. A, tout le monde connaît Jaws « la mâchoire », lors d’une session de malade une vague a été domptée. Hauteur de vague 25 mètres.
  • Nazaré, Portugal. Le record du monde de la vague jamais surfée est sur le spot de Nazaré égale à la grandeur d’un immeuble de dix étages. Hauteur de vague 33 mètres.

Comment est-ce possible ?

Les vagues se développent grâce à l’existence du canyon de Nazaré. Ce canyon sous-marin est long d’une centaine de kilomètres. La profondeur à son maximum atteint cinq kilomètres et il se termine juste devant le phare de Nazaré. Du fait de cette configuration très particulière, la houle de l’océan est canalisée dans ce « couloir » vers Nazaré. Sans obstacle sur le fond, elle n’est pas freinée et lui permet de déferler avec une énergie colossale avec des vagues dépassant très régulièrement les vingt mètres. Tu pourras trouver encore plus d’info au fort São Miguel Arcanjos au bout du promontoire.

Aveiro

A voir et à faire à Aveiro

  • Faire un tour sur les canaux avec les Moliceiros
  • Déambuler dans les rues piétonnes
  • Pont de l’amitié
  • Gouter le Ovos Moles friandise locale

Une belle surprise

Après cette belle découverte de la citée de Nazaré, nous reprenons la route pour nous rapprocher de notre étape finale qui est Porto. Mais avant tout, nous voulons faire un stop au petit Venise du Portugal. Aveiro, un lieu hautement touristique grâce à son architecture, ses canaux et ses moliceiros. Cette ville ne laisse pas indifférent.

Historique

En regardant un peu son historique, nous apprenons que cette ville a connu un développement spectaculaire grâce à la pêche à la morue. Mais en 1575, Aveiro a subi une tempête mémorable ce qui a eu pour effet de boucher la lagune et que le port s’envase. Privée de son activité principale la ville périclite et décline. C’est 300 ans plus tard que la passe entre la Ria (canaux) et l’océan a pu être désobstruée.

Barcos moliceiros

C’était mieux avant

Impossible de louper ces bateaux colorés appelés Moliceiros qui tirent leur nom de la moliçe, un mélange d’algues qui se développaient dans la lagune. Ce varech étaient utilisées comme engrais pour les cultures environnantes. Malheureusement, les pesticides et les engrais chimiques ont pris le dessus et ces belles barcasses ne servent plus qu’à balader les touristes.

Ce n’est pas que de la déco

Les décos sur la proue et la poupe des barques reflètent l’état d’esprit des habitants d’Aveiro. Elles représentent des petites scènes de la vie de tous les jours et se réfèrent au quotidien. Cela va du sujet religieux aux préoccupations idéologiques en passant par la politique ou tous autres états d’âmes philosophiques. Certaines de ces petites scénettes font aussi référence à des allusions grivoises, elles sont toujours accompagnées d’une légende souvent à double sens et permettent à chaque patron des Moliceiros de se distinguer.

Une ballade enrichissante

Faire un tour dans ces barcasses colorées sur les canaux d’Aveiro reste une ballade bucolique, tranquille et enrichissante. Le guide embarqué sur chaque bateau permet de mieux expliquer la vie de cette ville. De plus, vu des canaux, donne une tout autre perception avec des angles différents. Que ce soit au passage des quartiers des saliniers, dans les quartiers modernes ou plus anciens, cette ballade reste un incontournable pour qui veut connaître la ville. Les promenades à pieds sont un bonheur dans Aveiro. S’arrêter comme bon te semble permet de tomber sur des trésors pour ceux qui aime la photo… Il y en a pour tous les styles.

Le street Art

La photographie de rue

La photographie d’Architecture

Le Pont de l’amitié

Nous sommes allés accrocher un ruban sur le pont aux rubans ou sur le pont de l’amitié, c’est un peu comme le pont des amoureux à Paris, sauf que là ce ne sont pas des cadenas, mais des rubans. Perso, on préfère, c’est plus joli, ça représente aussi le lien entre les personnes et en plus ça ne rouille pas. Tu pourras trouver les rubans au kiosque qui est juste en contrebas du pont. Il ne te reste plus qu’à inscrire le nom des personnes de tons choix et tu seras éternellement lié… à la balustrade du pont.

Notre Favicon de TooT o Boo pour la page de Jo

Hey !!! Viens voir la vidéo, tu verras on t’a pas menti…

nunc ipsum leo pulvinar libero. velit, elit. Praesent odio id libero felis