Alors, Parlons-en…

Préparation physique

par | Jan 17, 2021 | Notre Grand Projet | 2 commentaires

Rafraîchissement de mémoire.

Nous voici dans la préparation physique de TooT o Boo. Après l’article précédent «C’est parti» qui lançait notre action à voyager comme bon nous semble et dans lequel nous t’avons donné quelques infos rapides sur notre véhicule. Nous avons évoqué succinctement, le trajet, le nom que nous avons attribué à notre monture (TooT o Boo) et notre objectif de voyage. Cette manière que nous avons choisi de nous déplacer, nous permettra (en tous cas on l’espère), d’éviter toutes les contraintes des aéroports et autres obligations malvenues par rapport aux conditions CoVidesque.

Liberté chérie.

La liberté est notre valeur étalon. Avoir la possibilité de mouvements et d’actions… N’est ce pas une valeur de dingue ? Pas de contraintes, ni soumissions, agir selon sa propre volonté. Accéder à l’autonomie et à la spontanéité, tu en connais beaucoup sur cette terre qui peuvent prétendre vivre pleinement cette valeur ???

Être autonome.

Avoir un camping-car n’est pas forcément gage de liberté, enfin pas encore, car une fois que tu as choisi ton modèle, il faut l’équiper. Et oui, comme on te le disait plus haut, on veut éviter les contraintes et nous aimerions être le plus autonome possible. Si avoir un camping-car c’est trainer ses fesses dans les campings pour bénéficier d’un peu d’électricité ou d’infrastructure lié au confort, nous préférons nous abstenir.

Une préparation de tous les instants

Mais avant de prétendre gambader dans les prairies, les fleurs jaunes et les herbes hautes, nous devons passer par l’étape préparation physique et équipement de TooT o Boo. Nous avons des priorités incontournables auxquelles nous ne voulons pas déroger.

Ne rien oublier

Nous devons penser aux affaires personnelles, aussi bien été comme hiver. Prévoir le matériel de cuisine qui doit être adapté au minimum de place. Imaginer les médicaments pour parer aux éventuels désordres physiques, ainsi que la trousse de secours. Nous devons aussi penser au matériel photographique et vidéo avec son lot de chargeurs et ses trépieds. Les livres d’écoles, le matériel multi média (ordi, tablettes, routeur). Bref, tout ce qui nous permettra d’être au mieux dans cette espace confiné.

Prévoir l’imprévisible

Il y a aussi les indispensables pour ainsi, prévoir l’imprévisible, pour que ce long périple soit le plus rassurant possible. Tel que l’outillage pour les réparations intempestives, les consommables mécaniques comme l’huile moteur, les filtres, l’AD Blue, les pièces de rechanges. Nous devons aussi envisager tout les cas de figures et nous nous sommes équipés de talkies walkies, sangle de remorquage, lampes torches, plaques de désensablement et autres équipements pour parer à toutes éventualités. Tout ce matériel conséquent mais au combien indispensable n’est qu’une petite partie de ce que l’on doit emporter. Nous devons maintenant concevoir l’autonomie proprement dite de TooT o Boo.

Au rythme du soleil

TooT o Boo est équipé d’un matériel cohérent. On espère qu’il sera judicieux, pour enfin accéder à la liberté. Dans un premier temps son rythme cardiaque fonctionne principalement par le biais de notre étoile : le soleil. Nous lui avons collé sur le dos 3 panneaux solaires de 140 Watts gérés en son cœur par une batterie lithium de 200 Ah. Connecté à un coupleur-séparateur et d’un convertisseur de 1800 Watts. Il dispose d’une intensité électrique stable pour ne pas risquer l’infarctus.

Haut sur pattes

Notre envie de liberté, nous amènera inévitablement sur des pistes peu carrossables. C’est pour cela que TooT o Boo prendra de la hauteur avec des jambes de force à l’avant et des suspensions pneumatiques à l’arrière. Les manomètres du compresseur encastrés au poste de pilotage lui apporteront l’oxygène nécessaire pour le sur-gonfler en cas de pistes déformées.

Un combustible fossile

TooT o Boo ingurgite un matériel considérable et les ballonnements occasionnés deviendront bénéfiques pour notre confort. TooT o Boo va péter le feu. Le gaz ne sera pas accessible dans tous les pays traversés. Que ce soit en butane ou en propane, les risques de pénurie sont fortement probables. C’est pour cette raison que nous avons couplé notre alimentation de gaz avec une seconde bouteille en GPL avec inverseur. Cette fonction nous permettra de se charger en gaz directement à la bouteille et nous facilitera grandement la vie. Un petit plus concernant le gaz, une installation judicieuse nous permettra de brancher le BBQ directement dans les flancs de TooT o Boo pour cuisiner de façon plus conviviale.

Des annexes utiles

Pour compléter sa préparation physique TooT o Boo se verra doté d’un porte vélo directement greffé sur son châssis pour une solidité irréprochable. Ces trois vélos nous serviront d’annexes et nous permettrons de vadrouiller paisiblement pour laisser de temps à autre, TooT o Boo au repos.

I.M.C

On se rend compte très vite que l’Indice de Masse de Chargement de TooT o Boo grimpe de façon inquiétante. De plus, nous avons encore quelques kilos à ajouter pour être fin prêt. Un petit détail qui a son importance nous manque encore pour pouvoir partir sereinement.

Au secours de la roue

Oui, bien sur !!! Une roue de secours, ce serait pratique au cas où TooT o Boo mette ses chaussures n’importe où. Mais on la met où ??? La soute est allègrement en surcharge pondérale et la place manque, au risque d’amener TooT o Boo à l’indigestion. Quel dilemme, on n’avait pas prévu qu’une roue pouvait avoir besoin de secours. Une solution m’avait traversé l’esprit un court instant ;

– Eric « Et si on la mettait sur le siège passager ? »

– Jo « Bah, et moi je me mets où ? »

– Eric « Ha ! oui, c’est vrai. T’inquiète pas ma chérie, on t’emmène quand même…, tu t’installes bien gentiment sur le siège passager, et on installe la roue de secours sur tes genoux. C’est pas mal comme idée ça, non ?»

Après quelques discussions intenses, nous réfléchissons toujours à l’heure où nous écrivons ces lignes. Soit nous la fixerons sur le porte vélo en imaginant une installation sur mesure, soit elle ira dans la soute s’il reste de la place.  Ainsi, Madame profitera pleinement de son siège passager.

Cure d’amaigrissement

Lors des tests que nous allons faire en France afin de saluer tous ceux que l’on connaît avant le grand départ, nous programmons pour TooT o Boo une cure d’amaigrissement. En effet, à la dernière étape une cure d’amaigrissement lui permettra d’éliminer les quelques kilos en trop ingurgités lors de sa préparation physique. Nous ferons un tri, cela veut dire faire un choix sur quelques outils en trop ou quelques matériels plus ou moins essentiels.

Passage sur la balance

Une fois toute cette préparation réalisée nous emmènerons TooT o Boo sur un pèse poids lourd pour que l’on sache réellement son I.M.C. A partir de là, nous saurons exactement si nous sommes prêts pour le grand saut. Nous sommes impatient du verdict.

Un peu de cosmétique

Pour finir, nous avons personnalisé TooT o Boo avec des stickers. Son nom orne ses flancs comme des tatouages indélébiles. Sur son nez et ses joues le « T » de TooT o Boo. Ce logo bien connu pour tous ceux qui fréquentent les réseaux sociaux. Sur l’arrière train les calicots colorés de ces réseaux sociaux auxquels nous sommes reliés. Tu ne pourras pas nous louper sur les routes.

Aller plus loin

Nous avons effectué quelques tests en autonomie complète dans le Gard, l’Ardèche et dans les vignes de Châteauneuf du Pape dans le Vaucluse. La période n’était pas idéale pour le farniente car il y avait un fort mistral et très peu de soleil. La température en plein mois de janvier n’était que de 5° la journée et -3° en température ressentie. Cela nous a permis d’évaluer le système de chauffage de TooT o Boo. Il faut que l’on te dise que nous avons essayé tous les cépages qui défilent sous ce texte, donc nous ne savons pas encore si c’est le chauffage intrinsèque de TooT o Boo qui fonctionne bien ou si c’est la chaleur occasionné par l’alcool emmagasiné qui faisait effet de chauffage.

Y a plus qu’à

Nous avons encore quelques modifs à faire sur TooToBoo que nous allons réaliser dans ce mois de janvier 2021 et ensuite nous partirons plein sud sur l’Andalousie pour y trouver des températures plus clémentes. La dernière marche sera les au revoir en repassant par la France.

Hey ! Viens voir la vidéo de nos premiers pas avec TooT o Boo

Pour nous connaître un peu plus...

Tu veux t'abonner à ce blog ?

Saisis ton adresse e-mail pour recevoir une notification de chaque nouvel article.

Notre grand projet a débuté depuis...

n'hésite pas à t'abonner

A DECOUVRIR

2 Commentaires

  1. Nadine Guedeney

    dans les starting blocks, ou presque !!!!!

    Réponse
    • TooT o Boo

      On est sur le départ et on y croit toujours.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Le contenu est protégé !